Sélectionner une page

Mailing de bonne année : le guide complet

La fin d’année approche, vous souhaitez envoyer un mailing afin de souhaiter la bonne année mais vous ne savez pas par où commencer ? Rassurez-vous, vous êtes au bon endroit ! Que vous soyez un professionnel de la communication ou bien un débutant, nous avons conçu ce dossier pour vous guider à travers toutes les étapes d’un mailing de bonne année. Pour cela, nous allons vous présenter en détail chacune de ces étapes avec à chaque fois des explications concrètes pour vous faire gagner du temps : de la gestion de votre liste de destinataires jusqu’à la programmation de l’envoi de votre mailing en passant par la rédaction et la conception de votre email. Pour vous permettre d’atteindre vos objectifs, nous vous guiderons jusqu’au choix d’un logiciel de mail en vous présentant celui qui est le plus performant du moment : Sendinblue.

Bonne lecture.

Créer une liste de contacts à qui souhaiter la bonne année via un mailing

La première étape pour réussir un mailing de bonne année va être de créer une base de données. Voici plusieurs notions sur lesquelles nous souhaitons attirer votre attention :

  1. le format ou extension de votre listing,
  2. le contenu de votre base de données,
  3. le meilleur logiciel pour gérer votre liste de destinataires

Quel format ou extension choisir pour votre liste de contacts ?

Choisir le bon format pour votre liste de contacts n’est pas une étape très compliquée à réaliser. Néanmoins elle peut vite s’avérer problématique si vous ne savez pas comment gérer les extensions de fichiers. Tout d’abord il faut comprendre qu’il vous faudra créer votre liste de destinataires à qui vous enverrez votre mailing de bonne année avec un logiciel de type tableur. Une fois votre liste créée, vous devrez exporter ce listing en choisissant une extension ou un format de fichier. Pour que votre base de données soit parfaitement compatible avec votre logiciel de mailing, nous vous conseillons de lire la documentation proposée par l’éditeur du logiciel. Concrètement, il existe trois principaux types de formats de fichiers qui sont couramment utilisés :

  • Le format le plus connu est l’extension xlsx. Il s’agit d’un format proposé par le logiciel Excel de Microsoft. Complet, répandu et intégrant de nombreuses fonctionnalités comme des filtres et des tris personnalisés, ce format reste incontournable pour exporter votre liste de destinataires. Le seul inconvénient d’Excel est qu’il fait partie de la suite Microsoft Office, ce qui signifie qu’il est payant.
  • La seconde extension que nous tenions à vous présenter est xls. Il correspond tout simplement au même format que le xlsx mais en plus ancien, aussi certaines fonctionnalités ne sont pas intégrées.
  • Le troisième format est le csv, qui signifie Comma Separated Values pour Valeurs séparées par une virgule en anglais. Contrairement aux deux extensions précédentes, il ne permet aucun filtre ou tri car il est brut. Il doit donc être manipulé avec précaution, néanmoins il reste encore et toujours un format standard pour exporter votre liste de contacts.

Intégrer tout le contenu dans votre base de données

Pour faire de votre mailing une belle réussite, vous devez anticiper vos besoins. Pour cela, pensez à insérer dans votre base de données des informations indispensables, à commencer par l’adresse email pour chaque destinataire, c’est évident.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez intégrer des données qui vous seront utiles par la suite lorsque vous souhaiterez analyser les statistiques de votre campagne mailing. Il s’agit de données qui vont vous permettre de faire des regroupements, et d’extrapoler des comportements en fonction de certains critères tels que :

  • la localisation,
  • le domaine d’activité,
  • l’âge,
  • etc.

Vous l’aurez compris, ces informations ne sont pas indispensables mais elles vous feront gagner beaucoup de temps dans l’analyse de vos statistiques.

Quel est le meilleur logiciel pour votre liste de mailing ?

Afin de vous faire gagner du temps, nous avons retenu trois tableurs et un logiciel d’emailing qui disposent chacun de leurs propres avantages et inconvénients :

  • Microsoft Excel : Un tableur connu dans le monde entier et existant depuis de nombreuses années. Il fait office de référence dans le domaine, au même titre que ses “amis” Powerpoint et Word qui composent la suite Office. Son seul désavantage est qu’il est payant.
  • Google Sheets : Contrairement à Excel, Sheets est gratuit. Faisant partie de la suite Google Drive, son principal point fort est qu’il est accessible via un simple navigateur web avec une connexion internet. Cela est très pratique pour travailler à plusieurs.
  • Calc de Libre Office : Calc est une alternative à Excel. Proposant de bonnes fonctionnalités, il reste néanmoins en retrait des deux précédents tableurs. Il faut tout de même noter qu’il est totalement gratuit.
  • Sendinblue : C’est un logiciel de mailing complet et performant. Il est parfaitement adapté pour créer, gérer et faire vivre votre liste de destinataires, surtout si vous l’utilisez pour concevoir et envoyer votre campagne mail.

Conclusion sur la liste de contacts dans un mailing de bonne année

Pour conclure sur la gestion de vos contacts afin de faire un mailing de bonne année, il faut retenir qu’il est capital d’exporter votre liste dans un format compatible avec votre logiciel d’emailing. Pensez bien à y intégrer tout le contenu dont vous pourriez avoir besoin, et privilégiez des outils modernes comme Microsoft Excel ou bien Google Sheets.

Si vous souhaitez approfondir le sujet de la liste des destinataires pour un mailing, nous vous recommandons la lecture de notre dossier Comment exploiter au mieux sa liste de contacts ?

Comment faire une bonne conception de mailing de bonne année ?

Maintenant que vous avez intégré votre liste de contacts dans votre logiciel pour faire votre mailing de bonne année, il vous reste la seconde étape : la conception de votre email. Pour atteindre vos objectifs et réussir votre campagne email, vous pouvez diviser la conception en quatre étapes successives :

  1. Rédiger un objet pertinent,
  2. Commencer votre mailing avec une introduction de qualité,
  3. Rédiger du contenu de qualité qui vous permettra d’atteindre vos objectifs,
  4. Conclure votre mailing par un pied de page avec une signature d’e-mail adaptée.

Comment rédiger un bon objet pour souhaiter une bonne année ?

La première étape dans la conception d’un emailing est la rédaction de votre objet. Ce dernier est primordial puisque c’est la première chose que vos destinataires verront lorsqu’ils recevront votre mail. La finalité d’un objet est de réussir à suffisamment donner envie à vos lecteurs de consulter l’e-mail que vous leur avez envoyé, une fois qu’il est arrivé dans leur messagerie. Vous l’aurez compris, si vous ne rédigez pas un objet pertinent, tous vos efforts de conception et de paramétrage pour souhaiter une bonne année par email seront réduits à néant.

Concrètement, voici une structure d’objet que nous utilisons fréquemment pour nos propres emails au sein du Blog du Digital, et pour lesquels nous avons d’excellents retours, notamment en ce qui concerne le taux d’ouverture. Nous l’aborderons plus tard dans cet article au paragraphe des statistiques. Il s’agit de commencer par annoncer la thématique globale traitée dans votre email puis de poser une question pertinente à vos lecteurs. Pour bien comprendre cette structure, voici quelques exemples concrets :

  • E-mailing : comment souhaiter une bonne année ?
  • Bonne année, comment faire un bon email ?
  • Comment réussir ses vœux pour la nouvelle année ?
  • Bonne année : comment faire un bon emailing ?
  • Etc.

Pour terminer sur l’objet de votre mailing, vous aurez compris avec les exemples précédents qu’une des clés de la réussite est de rester concis et de rédiger un objet qui ne dépasse pas la dizaine de mots. Cette notion de longueur est capitale puisqu’un internaute passe en moyenne 15 secondes à lire un email. Avec votre objet, il doit donc être capable de rapidement comprendre de quoi votre message va parler !

Si vous souhaitez en savoir plus sur la rédaction d’un objet percutant, nous vous recommandons de lire notre dossier Comment réussir la rédaction d’un objet d’e-mail ?

Introduire votre email avec un header

Passons maintenant à l’introduction de votre email. Encore une fois, la difficulté pour un communicant va être de réussir à faire simple. Pour cela, nous vous conseillons de rappeler votre identité en introduction, par exemple avec votre logo éventuellement suivi d’un slogan ou d’une baseline. Nous recommandons également d’insérer une phrase qui ne dépassera pas les 2 lignes et qui aura pour finalité d’annoncer la thématique globale de votre mail ou bien de mettre en avant simplement l’intérêt pour vos lecteurs de le lire.

Pour résumer, votre introduction peut être composé de trois éléments :

  1. Votre logo,
  2. Une baseline ou un slogan,
  3. Une phrase résumant le sujet abordé dans l’email.

Réussir la conception de la partie centrale de votre mail

Abordons maintenant la partie centrale de votre email, qui est la plus importante. Ici vous devez donner envie à vos lecteurs d’effectuer des actions qui vont vous permettre d’atteindre vos objectifs : 

  • cliquer sur un ou plusieurs liens,
  • remplir un formulaire,
  • regarder votre vidéo de voeux pour la nouvelle année,
  • etc. 

Ici, nous parlons d’un mailing qui va vous servir à souhaiter une bonne année à vos contacts. Dans ce contexte, nous vous conseillons d’insérer un visuel d’illustration puis quelques lignes de texte qui vont vous permettre d’exprimer vos voeux en ce début d’année. Pour terminer la partie centrale de votre mail, veillez à insérer un bouton qui renverra vers une page de votre site internet. C’est sur cette dernière que vous pourrez intégrer vos éléments de communication pour la bonne année tels que : 

  • des photos,
  • une vidéo animée,
  • une animation en motion design,
  • une carte de voeux virtuelle,
  • etc.

Conclure votre mailing par un footer

Pour terminer votre mailing, nous vous conseillons d’insérer un footer dans lequel vous placerez votre signature email. Au sein de cette signature vous pouvez intégrer le contenu que vous souhaitez, en fonction de votre contexte et de votre domaine d’activité. Il peut s’agir de : 

  • Vos nom et prénom,
  • Vos coordonnées : numéro de téléphone, adresse email, adresse postale,
  • Votre site internet,
  • Des liens renvoyant vers vos profils sur les réseaux sociaux,
  • Un lien permettant à vos lecteurs de prendre rendez-vous avec vous en ligne directement dans votre agenda.

Conclusion sur la conception

Vous l’aurez compris, réussir la conception de votre mailing vous permettra d’atteindre vos objectifs. Prenez le temps de rédiger un objet percutant, puis de respecter une conception en trois parties : header, corps puis footer. 

Si vous souhaitez approfondir le sujet du design, allez lire notre dossier Comment réussir le design d’un emailing ?

Quelles statistiques analyser pour évaluer son mailing de bonne année ?

Ça y est, vous venez d’envoyer votre mailing de bonne année, et vous pensez que c’est fini ? Et bien non, il reste encore une dernière étape : l’analyse des statistiques. Cette démarche est primordiale afin de savoir si vos modifications effectuées ont eu un impact positif ou négatif. Pour y voir clair, nous avons identifié trois indicateurs qui sont selon nous les plus pertinents et les plus courants :

  1. Le taux d’envoi,
  2. Le taux d’ouverture,
  3. Le taux de clic.

Le taux d’envoi

Le premier indicateur que nous vous présentons est le taux d’envoi, qui permet d’évaluer la qualité de votre base de données, alias votre liste de contacts. Pour calculer ce pourcentage, vous devrez diviser le nombre d’emails réellement envoyés par le nombre de destinataires présents dans votre listing. Prenons un exemple qui va nous suivre pour toutes les statistiques. Imaginons que votre base de données contient 11 000 adresses email, et que lors de votre campagne pour la bonne année vous envoyiez 10 000 emails. Alors votre taux d’envoi sera de 10 000 / 11 000, ce qui fait un pourcentage d’environ 91%.

Le taux d’ouverture

La seconde statistique est le taux d’ouverture. Cet indicateur mesure votre capacité à convaincre vos lecteurs de consulter votre mailing pour la bonne année, une fois le mail arrivé dans leur messagerie. Afin d’obtenir ce pourcentage, vous aurez à diviser le nombre de fois où votre mailing de bonne année a été ouvert, par le nombre d’emails envoyés. Reprenons notre exemple utilisé précédemment, dans lequel vous aviez envoyé 10 000 emails. Imaginons que votre campagne génère 5 000 ouvertures. Dans ce cas, votre taux d’ouverture sera de 5 000 / 10 000, soit 50%.

Le taux de clic

La troisième et dernière statistique est le taux de clic, qui détermine le niveau d’interactivité que vous avez réussi à instaurer dans votre campagne de bonne année. Pour l’obtenir, il suffit de diviser le nombre de clics générés dans toute la campagne par le nombre d’e-mails envoyés. En reprenant une dernière fois notre exemple, imaginons que vous ayez réussi à générer 3 000 clics. Alors votre taux de clic sera de 3 000 / 10 000, ce qui donne 30%.

Conclusion sur les statistiques de mailing

Pour terminer sur les statistiques, il faut retenir qu’il s’agit d’une vraie mine d’or. Encore trop souvent négligés par de nombreux communicants, ces indicateurs permettent de savoir si votre campagne de vœux pour la nouvelle année est une réussite ou un échec. Enfin, pour aller encore plus loin, comparez les évolutions de vos statistiques d’une campagne sur l’autre. Ainsi vous saurez si les changements apportés sont plutôt positifs ou plutôt négatifs.

Si vous voulez en savoir plus sur les statistiques, allez lire notre guide Emailing : quelles sont les meilleures statistiques ?

Quel est le meilleur logiciel pour faire un mailing de bonne année ?

Pour terminer ce dossier traitant du l’envoi d’un mailing de bonne année, il nous semble important de vous présenter le logiciel qui est pour nous le plus performant actuellement : Sendinblue. Voici plusieurs raisons qui font que nous adorons cet outil et que nous l’utilisons pour communiquer au Blog du Digital :

  • C’est un logiciel accessible dans tous les sens du terme. Non seulement sa simplicité d’utilisation permet même à des néophytes de réaliser de belles campagnes email, mais son tarif de 19 € vous permet d’envoyer jusqu’à 20 000 emails. Sendinblue est également disponible en version gratuite et vous permet d’envoyer jusqu’à 300 mails par jour.
  • En plus des emails, vous pouvez également réaliser des campagnes sms.
  • Pour aller plus loin, sendinblue propose la création de landing pages et également de formulaires.
  • C’est un logiciel français. Cela est intéressant non seulement d’un point de vue patriotique, mais également vis-à-vis du respect du RGPD !

10 exemples de mailing pour la bonne année

Pour terminer, voici dix exemples de mailing que nous avons trouvé particulièrement intéressants pour souhaiter la bonne année. Vous pouvez cliquer sur les images pour les voir en gros plan !

Voici une vidéo présentant les bonnes pratiques pour réussir son emailing de bonne année

Mailing de bonne année : la synthèse

Pour faire une synthèse de ce guide sur le mailing de bonne année, voici l’essentiel des informations à garder à l’esprit. Tout d’abord la clé du succès est de respecter une méthodologie précise. Cela vous permettra d’atteindre vos objectifs préalablement fixés si vous respectez les trois étapes suivantes :

  1. Créez, modifiez et faites vivre votre base de données contenant les adresses mail de tous vos contacts. Si vous avez un nombre élevé de destinataires, il peut être très utile de créer des sous-groupes à partir de caractéristiques communes. Le principal intérêt est de pouvoir personnaliser le contenu de votre email en fonction du groupe de destinataires à qui il est envoyé. Il y a également une contrainte technique à respecter concernant l’export de votre liste de contacts : privilégiez le format xlsx proposé par Microsoft Excel, ainsi vous serez sûr que votre listing sera parfaitement compatible avec votre logiciel de mail.
  2. Passez du temps à réaliser une superbe conception qui respecte votre charte graphique et qui vous permettra d’atteindre vos objectifs. Si vous manquez de temps ou de créativité, pensez à vous tourner vers des modèles ou templates d’email. Vous gagnerez un temps précieux sur la conception et vous n’aurez plus qu’à insérer vos textes et vos images.
  3. Comprenez bien qu’après avoir envoyé votre email, vous n’en n’avez pas encore terminé avec la bonne année ! La dernière étape qu’est l’analyse des statistiques est primordiale. C’est le seul moyen que vous avez pour savoir si une modification effectuée sur une campagne a un impact positif ou négatif. Si vous voyez vos statistiques grimper : bravo, votre modification est pertinente. Par contre si vous voyez vos taux d’ouverture ou de clic chuter, alors revenez en arrière et ne reproduisez pas la même erreur pour vos campagnes futures.

Enfin, nous vous conseillons d’utiliser Sendinblue pour faire vos mailings car c’est un logiciel efficace, sécurisé et accessible même pour les non initiés à la communication digitale. En outre, la version gratuite vous permet d’envoyer jusqu’à 300 emails par jour, ce qui est largement suffisant pour démarrer.

Emailing de bonne année : notre conclusion

Pour terminer ce dossier, nous souhaitons commencer par remercier tous les lecteurs de notre blog. Nous attirons toujours plus de visiteurs chaque jour, et nous espérons que ce n’est que le début de l’aventure.

Nous avons rédigé ce guide pour répondre à vos besoins et vous aider à améliorer votre mailing pour souhaiter la bonne année. Nous espérons que vous réussirez à atteindre vos objectifs. Rappelez-vous bien qu’une des étapes les plus importantes est l’analyse des statistiques et de leur évolution. Ainsi vous serez en mesure de déterminer la réussite ou non d’une campagne e-mail.

Maintenant que vous en avez terminé avec la lecture de cette page, peut-être avez-vous des suggestions de thèmes à aborder ou bien des questions à nous poser ? Si oui, envoyez-nous un message en remplissant notre formulaire de contact. Nous faisons de notre mieux pour répondre le plus rapidement possible à toutes les demandes que nous avons, néanmoins en ce moment il faut savoir que notre délai de réponse est d’environ 8 jours ouvrés. C’est promis, nous répondrons à tout le monde, alors faites preuve de patience !

Pour finir, si vous souhaitez aller plus loin dans le domaine de l’e-mailing voici un guide qui rencontre un immense succès sur les réseaux sociaux et dans les commentaires de notre blog : Quel est le meilleur moment pour envoyer un mailing ?

A bientôt sur le Blog du Digital !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *