Sélectionner une page

Comment réussir le design de votre newsletter ? 15 exemples performants !

Que dois-je mettre dans ma newsletter pour un design efficace ? Avec ou sans illustration ? Combien de boutons dois-je insérer ? Est-ce que je mets un peu de couleurs ou au contraire est ce que je dois miser sur la sobriété ?

Nous avons rédigé ce dossier afin de vous aider à réaliser des designs de newsletters performants. Dans ce guide nous allons nous concentrer sur les aspect pratiques pour que vos newsletters soient une véritable réussite en faisant décoller vos taux de clic et taux d’ouverture.

Pourquoi le design d’une newsletter est important ?

Pour commencer ce guide, nous allons voir en quoi le design d’une newsletter est important, voire capital. Pour cela nous allons comprendre que la newsletter représente votre image auprès des destinataires à qui vous l’envoyez. Elle doit également leur donner envie de lire et d’approfondir les sujets qui y sont abordés. Enfin elle doit inciter vos contacts à interagir avec les liens que vous avez insérés, autrement dit à cliquer.

La newsletter représente votre image

Le design de votre newsletter est très important car il va participer à la représentation que vos destinataires vont se faire de votre entreprise, votre association ou votre organisation. Cela signifie que le design doit être mûrement réfléchi et méticuleusement travaillé. Pour cela vous n’aurez pas d’autre choix que de travailler tous les éléments qui constituent votre newsletter :

  • votre logo,
  • les titres,
  • les illustrations,
  • les boutons, également appelés CTA pour call to action en anglais,
  • le texte,
  • les couleurs,
  • la signature de votre email,
  • etc.

Chaque élément joue un rôle plus ou moins important dans la cohérence graphique et dans le design de votre newsletter, aussi rien ne doit être laissé au hasard. Pour savoir si vous faites les bons choix en termes de graphisme, nous vous conseillons de toujours privilégier la vision globale du design de votre newsletter. C’est à dire que lorsque vous choisissez une couleur, une illustration ou bien un bouton vous devez en permanence avoir votre newsletter dans sa totalité sous les yeux. C’est de cette manière que vous pourrez savoir si le choix que vous faites est le bon, ou non. Concrètement nous vous conseillons de commencer par poser la structure de votre design en totalité dans votre logiciel de mailing, et ensuite de venir insérer les différents contenus listés dans le paragraphe précédent.

Le design donne envie de lire

Le design ne doit pas seulement servir l’aspect visuel de votre newsletter, il doit contribuer à répondre à la stratégie globale que vous avez préalablement définie. Bien sûr, un bon design ne vous permettra pas de doubler votre chiffre d’affaires, ce serait trop simple. Pourtant le design joue un rôle important afin d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés. Si le but de votre newsletter est uniquement de vous faire connaître, alors vous pourrez vous contenter d’un design relativement simple. Par contre si vous voulez aller plus loin et que votre newsletter a pour objectif de générer des clics pour renvoyer vos contacts vers des pages précises de votre site internet, alors votre design devra être optimisé pour cela.

Le design incite à cliquer

Votre newsletter doit être designée pour encourager vos destinataires à cliquer sur les différents liens de votre email. Pour cela votre conception doit être épurée et votre challenge sera de mettre en avant vos boutons d’action. Cela peut se faire très simplement en choisissant une couleur de fond chaude, comme le rouge ou bien l’orange. Ainsi vos boutons ressortiront très fortement par rapport au reste de votre newsletter, c’est un excellent moyen pour les mettre en avant.

Conclusion sur l’importance du design d’une newsletter

Pour conclure sur l’importance du design dans une newsletter, il faut retenir que la newsletter représente l’équivalent d’une vitrine pour votre organisation, au même titre qu’un site internet par exemple. Enfin le design doit répondre aux objectifs que vous vous êtes définis, qu’il s’agisse d’inciter vos contacts à lire votre newsletter ou bien à cliquer sur les boutons qui y sont présents.

Comment inciter vos contacts à ouvrir votre newsletter ?

Vous l’aurez bien compris, le design d’une newsletter est capital. Néanmoins si vous ne voulez pas gâcher votre travail de conception, il faudra d’abord réussir à encourager vos lecteurs à ouvrir cette newsletter. Cela passe par plusieurs éléments : le paramétrage de votre adresse expéditeur, la rédaction de l’objet et le pré-header.

Paramétrer l’adresse expéditeur

L’adresse expéditeur est un élément primordial dans une newsletter. En effet c’est la première chose que les destinataires de votre newsletter verront lorsqu’ils consulteront leur boîte mail. Lorsque vous paramétrez votre adresse expéditeur, essayez de faire preuve d’empathie en vous posant la question suivante : quelle adresse mail pourrait encourager mes contacts à ouvrir l’email que je leur envoie ? Il vous faut indiquer une adresse mail qui inspire confiance. Il peut s’agir d’une adresse mail contenant par exemple votre prénom et / ou votre nom. Il faut bien comprendre qu’il est toujours plus rassurant pour un internaute de recevoir l’email d’une personne plutôt que l’email d’un service commercial. Pour cela voici quelques exemples concrets d’adresse expéditeur, que nous jugeons particulièrement efficaces :

  • monprenom@monentreprise.fr,
  • monprénom.monnom@monentreprise.fr,
  • monnom.monprenom@monentreprise.fr.

A l’opposé, voici quelques contre-exemples qu’il ne faut surtout pas reproduire :

  • contact@monentreprise.fr,
  • commercial@monentreprise.fr,
  • nepasrepondre@monentreprise.fr,
  • servicecommercial@monentreprise.fr.

Rédiger un objet pertinent

Au même titre que l’adresse expéditeur, l’objet de votre newsletter va également directement influencer vos destinataires quant à l’ouverture ou non de votre mail. Pour réussir à trouver un objet efficace et qui fera grimper votre taux d’ouverture, il faut réussir à captiver l’attention de vos contacts. Pour cela il existe de nombreuses méthodes : certaines vous permettront d’atteindre vos objectifs tandis que d’autres auront tendance à vous pénaliser. Il faut bien comprendre que de nombreuses messageries pénalisent les objets trop tape-à-l’œil. Concrètement, si vous insérez plusieurs smileys et de nombreux points d’exclamation ou points d’interrogation, votre newsletter sera automatiquement envoyée dans le dossier des spams. Si c’est le cas tout votre travail de préparation et de design sera ainsi réduit à néant. Il vaut donc mieux privilégier des techniques autorisées, il peut s’agir de poser une question dans votre mail ou bien de synthétiser la thématique qui est abordée dans votre newsletter. Pour bien comprendre voici quelques exemples :

  • newsletter : comment réussir votre design ?
  • 15 exemples de design d’emailing,
  • Et vous, comment-faites vous votre design de newsletter ?
  • Newsletter : voici les dernières tendances de design.

Si vous voulez en savoir plus sur la rédaction et la préparation d’un objet dans une campagne e-mail, nous vous invitons à lire notre guide dédié «  Comment rédiger un objet d’email performant ? »

Renseigner un pré-header

Le pré-header, mais qu’est-ce que c’est ? Il s’agit de la ligne de texte qui s’affiche quand une messagerie essaye de prévisualiser la newsletter que vous avez envoyée. Vous vous en doutez, cette ligne est importante car elle vous permet d’encourager vos lecteurs à ouvrir l’email. Il faut savoir que si vous ne remplissez pas de pré header, alors la messagerie affichera à la place la première ligne de texte visible de votre newsletter.

Conclusion sur l’ouverture de votre newsletter

Pour maximiser les chances d’ouverture de votre newsletter, vous veillerez à correctement paramétrer l’adresse expéditeur, rédiger un objet qui soit à la fois efficace et concis et enfin renseigner un pré-header. Tous ces éléments sont importants et ils vont vous permettre d’obtenir un bon taux d’ouverture. Vous n’aurez plus qu’à laisser votre superbe design faire le reste du travail.

Préparer le design du corps (contenu) de votre newsletter

Maintenant que vous avez terminé de designer l’en-tête de votre newsletter, passons-en au contenu principal, à savoir le corps d’email.

La stratégie du corps de newsletter

Avant de vous lancer dans la réalisation du design du corps de votre mailing, nous vous conseillons de prendre le temps d’établir la stratégie ou tout du moins la finalité que vous en attendez. Cela va vous permettre de prendre conscience de la hiérarchisation des contenus à mettre en avant. Pour beaucoup de newsletters, la finalité du design est de générer le plus de clics possibles. Il devient donc évident, après avoir formulé cette stratégie, que le principal élément à mettre en valeur sera le bouton qui permettra aux utilisateurs d’aller découvrir le contenu détaillé correspondant.

Quel design pour le corps de l’email ?

Une fois que vous avez défini votre stratégie, même si elle peut être résumée en une seule phrase, vous allez pouvoir attaquer la phase du design du corps de votre newsletter. Pour réussir, l’idée est de toujours garder à l’esprit cette stratégie lorsque vous réalisez la conception. C’est ainsi que vous aurez à cœur de respecter cette finalité lorsque vous paramétrerez tous les éléments de design, qu’il s’agisse d’illustrations, de textes ou bien de boutons. Ainsi les illustrations et les textes bénéficieront d’un design qui les positionnera légèrement en retrait. Ce sera tout le contraire des boutons dont le design sera accrocheur afin de les mettre en avant. Concrètement nous vous invitons à utiliser des couleurs pastel pour le design du corps, qu’il s’agisse des illustrations ou bien du texte. Néanmoins il vous faudra faire appel à des couleurs de fond chaudes comme le rouge ou l’orange pour faire ressortir vos boutons. À l’intérieur de ces boutons le texte pourra être en blanc.

Le contenu du corps de votre newsletter

En général, le design du corps d’une newsletter est composé des quatre éléments suivants :

  1. Un titre : pas plus de trois ou quatre mots synthétiques qui résument l’article.
  2. Du texte : au maximum 2 lignes pour introduire le sujet étonné envie au lecteur d’aller lire le contenu plus en détail.
  3. Une illustration en lien avec le sujet. Encore une fois nous attirons votre attention sur le risque d’intégrer dans le design de vos newsletters des images trop volumineuses qui nécessiteraient un trop long temps de chargement.
  4. Un bouton d’appel à l’action, également appelé CTA pour Call To Action en anglais. C’est dans ce bouton que vous allez insérer le lien de la page sur laquelle est situé le contenu détaillé de l’article que vous annoncez dans votre newsletter.

Conclusion sur le design du corps de votre newsletter

Pour conclure sur cette partie de la newsletter, nous vous conseillons d’appliquer un design qui servira la stratégie préalablement définie. C’est ainsi que vous choisirez des couleurs de fond naturellement pastel pour les textes et les illustrations et à contrario des couleurs bien plus chaudes pour faire ressortir les boutons.

Améliorer le design de votre newsletter au fil du temps

Afin de conserver un excellent design pour votre newsletter au fil du temps et des campagnes mailing, vous devrez le faire évoluer. Pour cela, nous vous conseillons de suivre les statistiques de votre newsletter, notamment le taux de clics.

Pourquoi faire évoluer le design de sa newsletter ?

Dans le domaine du digital, les choses évoluent de plus en plus rapidement et avec une intensité grandissante. Tout bouge : les technologies, les ressources et même les disponibilités de ces ressources. Il est donc parfaitement logique que le design évolue rapidement, au même titre que son environnement. Ainsi, si vous voulez conserver un design adapté aux attentes de vos lecteurs, vous aurez compris que vous devrez moderniser votre newsletter régulièrement. Concrètement, faire évoluer le design de votre newsletter est recommandé une fois par an. Cela vous évitera de faire une totale refonte, plus « violente », tous les deux ou trois ans.

Le taux de clics : une mine d’or pour choisir son design de newsletter

S’il faut retenir une statistique pertinente concernant le design d’une newsletter, il s’agit du taux de clics. Cette donnée, dorénavant intégrée dans la plupart des logiciels d’emailing modernes, permet d’évaluer le niveau d’interactivité de votre newsletter. Elle correspond au nombre de clics effectués lors d’une campagne newsletter, divisé par le nombre d’emails envoyés. Prenons un exemple, si votre newsletter a été envoyée à 1000 contacts et qu’elle a généré 100 clics, alors votre taux de clics sera de 100 / 1000, soit 10%. Cette donnée est particulièrement pertinente car elle permet de savoir si le design conçu engendre davantage de clics, ou non.

Suivre l’évolution du taux de clics pour évaluer votre design

Et maintenant que vous avez le taux de clics pour plusieurs campagnes de newsletters, que faire ? Il faut comparer son évolution aux choix de design que vous avez faits. Imaginons que vous ayez changé les couleurs de vos boutons par exemple, et que votre taux de clics a augmenté. Cela signifie, tout simplement, que la nouvelle couleur est plus pertinente que la précédente. Par contre, si au contraire le taux de clics a diminué, alors il sera judicieux de rétablir l’ancienne couleur.

Conclusion sur les statistiques de newsletter et le design

Si vous avez bien suivi, vous avez compris le lien évident entre le design et la statistique du taux de clics. Il faut bien comprendre qu’analyser l’évolution de cette donnée est le seul moyen de savoir si vous avez fait les bons choix ou non. Malheureusement, il n’existe pas (encore) de moyen pour savoir quel impact aura un choix de design avant de la réaliser.

Si le sujet des statistiques et des KPI’s (Key Performance Indicator pour indicateur de performance clé) concernant les emailings et newsletters vous intéresse, nous vous suggérons notre guide « Quels sont les meilleurs KPI pour vos emails ? ».

Le meilleur logiciel pour réussir le design de vos newsletters

Selon nous, le meilleur logiciel pour réussir un beau design de newsletter est Sendinblue. Nous pensons que c’est le logiciel de newsletter le plus performant du moment, et voici pourquoi :

  1. C’est un outil très accessible. Non seulement sa prise en main ne nécessite que quelques minutes grâce à son éditeur « Drag & Drop » (glisser et déposer en français), mais en outre son tarif est abordable. Il existe même une version gratuite qui permet d’envoyer jusqu’à 300 emails par jour, incluant les fonctionnalités de base. Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez prendre la version Lite pour envoyer jusqu’à 20 000 par mois, contre seulement 19€.
  2. Il propose une galerie considérable de modèles et templates. Ainsi vous gagnez du temps, vous n’avez plus qu’à peaufiner les derniers réglages de design : couleurs, illustrations, typographies, etc.
  3. Vous pouvez donner vie à vos newsletters, en personnalisant le contenu en fonction de vos lecteurs. Adressez-leur directement un email personnalisé, plutôt qu’un email générique. Vos taux d’ouverture et de clics vous diront merci !
  4. Pour aller encore plus loin dans le design, vous pouvez créer vos propres landing pages, ou pages d’atterrissage en anglais. Ainsi, dès qu’un internaute clique sur un lien, il est redirigé vers une page spécialement conçue.

Des exemples de design pour newsletter

 Voici une quinzaine d’exemples de newsletters avec des designs très différents !

Voici une vidéo présentant 12 designs différents pour vos newsletters, attention c’est en anglais !

Design de newsletter : la synthèse

Pour réussir une newsletter, il faudra minutieusement organiser chaque partie. Cela nécessite de préparer minutieusement la conception de l’en-tête, du corps et du pied de page de votre newsletter. Néanmoins cela ne suffira pas, veillez à rédiger un très bon objet d’e-mail ainsi qu’à paramétrer une adresse expéditeur adaptée. Si vous ne le faites pas alors vos destinataires n’ouvriront même pas votre newsletter, rendant tous vos efforts sur la conception et le design inutiles.

Une fois que vous commencez à avoir de l’expérience dans l’envoi de newsletter, nous vous conseillons d’aller analyser les statistiques de performance de vos campagnes. En procédant ainsi vous saurez quel design a davantage plu à vos destinataires, et parallèlement quel design a moins plu. Ces informations sont une vraie mine d’or et vous permettront d’améliorer vos designs au fil du temps.

Ensuite nous vous conseillons d’utiliser Sendinblue pour réaliser de superbes designs et faire performer vos campagnes de newsletters.

Pour finir cette synthèse, nous vous avons proposé de nombreux exemples de design afin de vous inspirer pour toujours innover dans la conception de vos newsletters.

Newsletter design : notre conclusion

Pour conclure ce guide traitant du design de newsletter, nous espérons de tout notre cœur avoir répondu à vos besoins. S’il y avait une chose à retenir, la voici : prenez tout le temps nécessaire afin de trouver le design le plus efficace pour vos newsletters et surtout faites-le évoluer.

Après avoir lu ce dossier, peut être aurez-vous des questions, des remarques ou bien des idées de thématiques à nous suggérer. Pour cela, vous pouvez nous envoyer un message grâce à ce formulaire de contact. Nous faisons de notre mieux pour répondre à toutes les demandes que nous recevons. il vous faut savoir qu’en ce moment notre délai de réponse se situe entre huit et dix jours ouvrés.

Pour finir, si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet des emailings, nous vous proposons de lire un autre guide : « Quand envoyer son emailing ? ». Cet article vous permettra de savoir quel est le meilleur jour de la semaine et quel est le meilleur horaire de la journée pour lancer la diffusion de vos campagnes e-mail et de newsletters. Vous verrez que cela peut changer en fonction de vos besoins et de votre domaine d’activité.

A bientôt sur le Blog du Digital

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.