Sélectionner une page

C’est quoi une newsletter ? Présentation et définition

Nous avons préparé ce guide « une newsletter c’est quoi ? » avec un double objectif : vous présenter tous les avantages des newsletters, puis vous expliquer toutes les étapes nécessaires pour réussir à faire une newsletter performante.

Présentation d’une newsletter

Pour commencer ce dossier nous allons vous donner une définition complète de ce qu’est une newsletter. Ensuite nous verrons qu’une newsletter présente de nombreux avantages mais également quelques inconvénients.

Qu’est-ce qu’une newsletter ?

Une newsletter est une campagne de communication qui permet de présenter plusieurs informations regroupées autour d’un point commun, tout en utilisant le canal du mailing. Le point commun qui relie chacune des informations peut avoir des natures différentes. Il peut s’agir d’une thématique commune, auquel cas chaque information présentée dans la newsletter sera en lien direct avec cette thématique. Ce point commun peut également être une période donnée, par exemple une semaine, un mois ou bien un trimestre. Ainsi votre newsletter comportera des actualités publiées durant cette période, préalablement définie.

Les avantages d’une newsletter

Les avantages d’une newsletter sont nombreux, cela explique pourquoi ce type de communication est extrêmement répandu sur le web.

Fidéliser le lecteur

Grâce à une newsletter, vous allez pouvoir conserver un lien de proximité avec vos lecteurs, sur un sujet qui les intéresse. Tout le monde s’y retrouve, une newsletter adaptée permet clairement à tous de se retrouver gagnants. Le plus difficile pour vous va être de réussir à trouver un mélange parfait entre le fond (le contenu) et la forme (la manière dont vous proposez ce contenu) afin de conserver l’intérêt des internautes dans le temps quant au sujet que vous abordez.

Renforcer votre présence

Avec une newsletter mensuelle ou hebdomadaire, vous resterez gravé dans l’esprit de vos lecteurs. Ainsi, au moment où ils auront besoin d’un produit ou d’un service que vous proposez, ils feront naturellement et spontanément appel à vous. Une newsletter vous permet de vraiment occuper l’espace dans l’esprit de vos lecteurs, et donc également de ne laisser absolument aucune place pour vos concurrents. Au même titre que dans le commerce, il est toujours plus facile et moins coûteux de fidéliser ses clients plutôt que d’aller en acquérir de nouveaux.

Vous positionner en tant que véritable expert

En communiquant fréquemment sur une thématique précise, vous deviendrez le contact de référence dans votre domaine. Une question ? Ils vous appelleront. Une suggestion ? Ils vous appelleront aussi. Cela vous permet de proposer des services complémentaires, comme de la formation, grâce à la crédibilité que vous aurez obtenue via notamment votre newsletter.

Conclusion sur les avantages d’une newsletter

Vous l’aurez compris, réaliser des newsletters va vous procurer de nombreux avantages. Grâce à elle vous pourrez fidéliser vos lecteurs, renforcer votre présence et enfin vous positionner en tant que véritable expert dans votre domaine.

Les inconvénients d’une newsletter

Nous venons de le voir, une newsletter présente de nombreux avantages. Néanmoins il existe de vrais inconvénients à mettre en place une newsletter, voici selon nous les plus importants :

Une newsletter nécessite des moyens

Un logiciel pour faire une newsletter comme Sendinblue propose une version gratuite alors de quels moyens parle-t-on ?  Et bien il s’agit des moyens humains. Une newsletter ne se fait pas en quelques secondes. En effet, une campagne mailing, si elle est correctement réalisée, nécessite plusieurs heures entre la préparation, la diffusion jusqu’à l’analyse des statistiques.

Un besoin gigantesque de contenu

Si vous voulez proposer une newsletter attractive et qui va générer du clic, et donc du trafic sur votre site internet, alors vous aurez besoin de beaucoup de contenu. Enormément de contenu, même ! Imaginons par exemple que vous envoyez une newsletter deux fois par mois, dans laquelle vous proposez cinq articles. Le calcul est simple : 5 articles x 2 par mois x 12 mois dans une année = 120. Il vous faudra donc trouver 120 articles à intégrer pour une seule année, c’est colossal. N’envisagez surtout pas de reprendre plusieurs fois le même article. Vos lecteurs s’en rendraient forcément compte et viendraient à se désabonner de votre newsletter. Ce besoin de contenu est un élément capital lorsqu’il faut prendre la décision de se lancer dans une newsletter. Une chose est sûre : si vous n’avez pas de contenu de qualité ou pas les moyens de rédiger du contenu, alors il vaut mieux éviter de se lancer. Cela peut être difficile à accepter mais il vaut mieux ne rien proposer plutôt que de proposer des e-mails de faible qualité qui vont avoir l’effet inverse et venir dégrader votre image.

Conclusion sur les inconvénients d’une newsletter

Mettre en place une newsletter présente également quelques inconvénients. Tout d’abord vous aurez besoin de moyens financiers, plutôt minimes, et de moyens humains plus conséquents. Le plus grand challenge pour réussir une newsletter est d’être capable de l’alimenter suffisamment en contenu afin de maintenir votre fréquence de diffusion.

Le meilleur logiciel pour réussir vos newsletters : Sendinblue

Au Blog du Digital nous avons eu la chance de tester plusieurs logiciels pour faire des newsletters performantes. Notre choix s’est arrêté sur un logiciel qui nous semble être le plus performant par rapport à tous ses concurrents : il s’agit de Sendinblue. Alors pourquoi conseillons nous d’utiliser ce logiciel de mailing ? Voici plusieurs raisons.

Sendinblue est un logiciel de mailing accessible

C’est un logiciel accessible, dans tous les sens du terme. Tout d’abord son interface et ses fonctionnalités sont clairement pensées pour vous faciliter le travail et que vous n’ayiez plus qu’à vous consacrer à la réflexion de votre email sans avoir à vous soucier des contraintes techniques et technologiques inutiles. De plus il existe une version gratuite de ce qui vous permettra d’envoyer jusqu’à 300 emails par jour, ce qui suffit largement pour commencer dans le domaine de la newsletter. Si vous souhaitez aller plus loin vous pouvez choisir une version payante de 20€ par mois. Ainsi vous pourrez passer de 300 emails par jour à 20 000 par mois. Bien évidemment si vous vous avez un volume de destinataire très élevé vous pouvez aller au-delà, jusqu’à choisir une formule sur-mesure.

Des fonctionnalités pensées pour vous faciliter la vie

Les fonctionnalités de Sendinblue ont été conçues pour vous simplifier la vie, dans vos emailings bien sûr. En plus de tous les modèles et templates proposés, vous pourrez réaliser de superbes campagnes e-mail avec des designs uniques. Pour aller plus loin, vous pouvez réaliser parallèle des campagnes SMS afin de communiquer de manière différente. Pour les webmasters, il existe également une fonctionnalité de chat à intégrer sur votre site internet.

Une personnalisation poussée

Envoyer un e-mail à vos lecteurs, c’est déjà bien. Mais leur envoyer des e-mails personnalisés dans le contenu et spécifiques à leur comportement c’est 10 fois mieux ! C’est ce que Sendinblue permet notamment grâce au marketing automation. Concrètement vous allez commencer par envoyer un mail dans lequel vous aurez inséré plusieurs liens renvoyant vers des pages différentes de votre site web. Ensuite, lorsque vous aurez paramétré votre scénario de marketing automation, un second mail pourra leur être envoyé en fonction du lien sur lequel votre lecteur aura cliqué. Pour bien comprendre, nous allons imaginer un exemple. Vous envoyez un mail à vos clients sur des chaussures de sport, email dans lequel vous présentez des chaussures pour jouer au football ou au basket et également des chaussures de course à pied. La fonctionnalité de marketing automation vous permettra, lorsqu’un internaute clique sur le lien des chaussures de course à pied, de lui renvoyer un second mail contenant par exemple toutes vos dernières actualités sur la course à pied. Cette fonctionnalité est très intéressante, notamment lorsque vous avez un volume de contacts élevé. Cela vous permettra d’effectuer une segmentation de vos clients et une personnalisation à grande échelle.

Les étapes pour réussir sa newsletter

Si vous voulez réaliser une superbe newsletter et obtenir de bons résultats alors voici les 3 grandes étapes indispensables : créer une liste de destinataires, réaliser une belle conception de newsletter et enfin assurer la diffusion de votre campagne par un routage efficace.

Créer votre listing de destinataires

La première étape pour faire votre newsletter va être de créer le listing de vos destinataires. Pour cela vous devrez créer un fichier compatible avec Microsoft Excel, de type tableur. Pas d’inquiétude si vous n’avez pas de licence chez Microsoft, il existe des tableurs gratuits comme Google Sheets ou bien Framacalc. Dans tous les cas, le but pour créer votre liste de contacts va être d’extraire votre fichier dans un format compatible avec votre logiciel d’emailing. La plupart du temps il s’agira du format .xlsx, qui est le format le plus répandu. Cependant certains préfèrent le format .csv, voire un ancien format tel que .xls.

Dans ce fichier, vous veillerez à intégrer toutes les informations dont vous avez besoin pour réussir votre newsletter. Bien évidemment, la première donnée nécessaire est l’adresse email, qui est indispensable. Pour aller plus loin, nous vous conseillons de rajouter des données qui vont vous permettre de personnaliser le contenu texte de votre email. Pour bien comprendre, il peut par exemple s’agir d’intégrer pour tous vos destinataires le prénom. Cela vous permettra de commencer votre email de façon personnalisée par  » Bonjour Mathieu « , qui est bien plus percutant et accrocheur qu’un simple  » Bonjour, « , générique. Vous pouvez penser que ce n’est qu’un détail, cependant il faut savoir qu’un internaute passe en moyenne 15 secondes à lire un email. Pour sortir du lot, il vous faudra mettre toutes les chances de votre côté, et cela peut passer par une personnalisation du contenu texte.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les newsletters, voici une suggestion d’article Comment faire une newsletter avec Excel ?

Faire une bonne conception

Maintenant que vous avez terminé la création de votre listing, et qu’il est intégré dans votre logiciel d’emailing préféré, vous pouvez passer à l’étape suivante qui est plus fun : la conception de votre newsletter ! Nous vous recommandons de commencer votre newsletter par le logo de votre organisation, afin de permettre aux internautes de vous identifier rapidement. Sous votre logo, vous pouvez annoncer la thématique de votre newsletter en une phrase ou deux, surtout il ne faut pas faire trop long. Ensuite vient le coeur de votre newsletter : les actualités. Pour être efficace, nous vous conseillons de vous limiter à quatre ou cinq actualités. Chacune de ces informations peut être accompagnée d’un visuel, et doit être résumée en quelques mots. Vous avez également la possibilité de rajouter un bouton, également appelé Call To Action en anglais, afin de rediriger vos internautes vers le contenu détaillé que vous présentez. En fin de newsletter, nous vous conseillons d’insérer des informations pertinentes, en fonction de votre contexte. Si vous vendez des produits, présentez vos nouveautés. Si vous êtes présents et actifs sur les réseaux sociaux, intégrez des liens vers vos profils. Vous l’aurez compris, il faut vous adapter aux besoins des internautes

Pour approfondir le sujet de la conception et du design de vos newsletters, voici un article dédié entièrement à ce sujet : Comment réussir le design de sa newsletter ?

Assurer l’envoi et la diffusion

Ca y est, votre liste de contacts est intégrée dans votre logiciel et vous avez terminé votre conception : bravo ! Pourtant ce n’est pas encore terminé, il vous reste une étape : diffuser votre newsletter. Pour cela vous aurez deux options : une diffusion immédiate ou bien une programmation dans l’avenir. Ces deux options sont des fonctionnalités qui sont maintenant automatiquement intégrées pour la plupart des logiciels de newsletters.

  1. La première possibilité est de diffuser tout de suite votre campagne email. Concrètement, lorsque vous aurez cliqué sur le bouton  » envoyer votre newsletter « , alors vos contacts vont commencer à recevoir votre email. Il faut savoir qu’il peut y avoir des exceptions si vous avez un nombre élevé de destinataires, par exemple plusieurs dizaines voire centaines de milliers. Si vous êtes dans ce cas de figure, alors l’envoi de votre newsletter sera échelonné dans le temps et certains contacts recevront votre message plusieurs heures voire plusieurs jours après votre envoi. On parle d’échantillonnage, cela évite la surcharge des serveurs et est très utile car vous ne serez pas catégorisé en spam. D’ailleurs, voici nos meilleurs conseils pour éviter un classement en spam.
  2. La seconde possibilité va être de programmer l’envoi de votre newsletter à une date ultérieure, à l’heure de votre choix. Cette programmation est intéressante car vous pouvez ainsi préparer toutes vos campagnes mail, et les programmer pour les diffuser au fil de l’eau. Cela représente un vrai gain de temps et vous apportera une grande sérénité. Vous pourrez ainsi vous consacrer à d’autres tâches, vos newsletters partiront à la date et à l’heure que vous aurez définies. Pour finir, vous pouvez lire notre article pour savoir quand envoyer votre newsletter. Spoiler alerte : cela dépend de votre contexte et de vos lecteurs !

Quelles sont les meilleures statistiques pour une newsletter ?

Le meilleur moyen pour savoir si vous prenez les bonnes décisions lorsque vous apportez des modifications à votre newsletter est d’observer l’évolution de vos statistiques. Si vos taux d’ouverture ou de clics baissent suite à un changement, alors ce changement n’apporte rien de bon. Par contre si l’effet inverse se produit, alors vous avez tout intérêt à conserver ce changement. Voici trois statistiques intéressantes : le taux d’ouverture, le taux de clics et pour finir le taux de spams.

Le taux d’ouverture

La première statistique intéressante lorsque vous envoyez une newsletter est le taux d’ouverture. Cette statistique va vous permettre de savoir si vous avez suffisamment réussi à convaincre vos lecteurs d’ouvrir votre email, une fois qu’ils l’ont reçu dans leur messagerie. Pour encourager l’ouverture de votre message, vous veillerez à rédiger un objet qui soit suffisamment pertinent et accrocheur afin de donner envie à vos lecteurs d’en savoir plus. Si vous avez envie d’approfondir le sujet de la rédaction d’objet pour une newsletter, nous avons rédigé un guide dédié Comment rédiger un bon objet pour une newsletter ? Cela passe également par le paramétrage d’une bonne adresse expéditeur. L’adresse expéditeur correspond à l’adresse mail que les internautes verront lorsqu’ils recevront votre newsletter.

Pour ce qui est du calcul du taux d’ouverture, il suffit de diviser le nombre de fois où cet email a été ouvert par le nombre de mails envoyés . Prenons un exemple concret : imaginons que votre newsletter comporte 2000 destinataires et vous constatez que votre newsletter a été ouverte 1000 fois. Dans ce cas votre taux d’ouverture sera de 1000/2000, ce qui fait 50%.

Le taux de clics

Après avoir vu le taux d’ouverture, venons-en maintenant au taux de clics. Le taux de clics va vous permettre d’évaluer le niveau d’interaction que vous avez réussi à générer lors de votre campagne mailing. Il est différent du taux d’ouverture qui permettait de savoir si vous avez réussi à convaincre vos lecteurs d’ouvrir votre newsletter, car le taux de clics vous permet de savoir si votre newsletter a suffisamment donné envie à vos internautes d’en savoir plus sur les articles que vous présentez.

Afin de calculer le taux de clics, il faut diviser le nombre de clics générés par votre campagne mail par le nombre de mails envoyés. Si nous reprenons l’exemple précédent, vous aviez envoyé votre newsletter à 2000 destinataires. Imaginons que cette campagne vous ait permis de générer 500 clics. Dans ce cas présent votre taux de clic sera de 500/2000, soit un total de 25%.

 Le taux de spams

Le taux de spam est la dernière statistique que nous voulions vous présenter car elle est très intéressante. Ce taux de spam va vous permettre de comprendre si vos lecteurs ont trouvé votre newsletter intéressante ou non, et s’ils ont décidé de la considérer comme du spam. Contrairement au taux d’ouverture et au taux de clic qui doivent être tous les deux les plus élevés possibles pour être synonymes de réussite, le taux de spam doit au contraire être le plus bas possible.

Pour calculer le taux de spam, il vous suffit de diviser le nombre de fois où un de vos destinataires vous a placé dans le dossier spam par le nombre de mails que vous avez envoyés. Reprenons encore une fois notre exemple précédent, vous aviez envoyé 2000 newsletters. Imaginons maintenant que votre campagne ait généré 20 signalements en spam. Votre taux de spam sera donc de 20/2000, ce qui fait un total de 1%.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les statistiques et les indicateurs les plus pertinents pour vos newsletters, nous vous conseillons de lire notre guide Quelles sont les meilleures statistiques pour un email ?

Voici une vidéo permettant de répondre à la fameuse question Une newsletter, c’est quoi ?

C’est quoi une newsletter ? La synthèse

S’il y a une notion principale à retenir pour comprendre ce qu’est une newsletter, c’est la suivante : une newsletter est une lettre d’actualités qui regroupe plusieurs informations ayant un point commun. Le plus souvent ce point commun est la thématique, ainsi la newsletter comporte plusieurs informations sur un même sujet. Pour réussir sa newsletter, il faut suivre des étapes précises :

  1. créer sa liste de destinataires,
  2. réaliser une conception adaptée qui répond aux objectifs préalablement définis,
  3. assurer une diffusion et un routage efficaces,
  4. analyser ses statistiques de campagne (taux d’envoi, taux d’ouverture, taux de clic, etc).

Enfin, nous terminons cette synthèse sur la newsletter en vous conseillant de choisir le logiciel Sendinblue, qui est selon nous le logiciel de mailing présentant le meilleur rapport qualité – prix du moment.

Une newsletter c’est quoi : notre conclusion

Pour clôturer cet article traitant de la newsletter, nous espérons vraiment avoir répondu à vos besoins. Si vous devez ne retenir qu’une seule chose, c’est qu’une newsletter est un emailing comportant plusieurs actualités.

Vous en avez terminé avec la lecture de ce guide, et il se peut que vous ayez des questions, des remarques ou même des suggestions de thèmes à traiter. Si c’est le cas, envoyez-nous un message en passant par notre formulaire de contact. Nous faisons tout notre possible pour répondre rapidement à toutes les demandes. En ce moment, notre délai de réponse dépasse les cinq jours ouvrés, nous vous demandons de faire preuve de patience. En tout cas, il faut savoir que nous faisons tout notre possible pour répondre à toutes les questions.

Pour terminer, si le sujet des newsletters vous intéresse, nous vous conseillons de lire un autre de nos dossiers : quand envoyer un e-mailing ? Ce guide a pour but de vous aider à trouver le meilleur jour de la semaine et la meilleure heure de la journée pour diffuser votre campagne mailing. Globalement, il faut savoir que cela dépend de votre domaine d’activité et de vos contacts.

A bientôt sur le Blog du Digital !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.