Sélectionner une page

Comment faire une bonne newsletter pour la rentrée ?

La rentrée approche, et vous avez décidé de communiquer auprès de vos abonnés avec une magnifique newsletter ? C’est une super idée, mais vous ne savez pas par quoi commencer ? Rassurez-vous, c’est pour cela que nous avons rédigé ce dossier. Notre but avec cet article est de vous guider dans la création de votre newsletter de rentrée en vous montrant comment aller au bout de chaque étape.

Nous avons décidé de créer ce dossier car il nous a été énormément demandé sur les commentaires de notre blog et sur les réseaux sociaux. Il est vrai que la rentrée est un temps fort de l’année dans de nombreux secteurs d’activité, et donc un moment privilégié pour communiquer. Pour mener à bien votre newsletter de rentrée, vous allez devoir respecter une méthodologie précise allant de la création de votre liste de contacts à l’analyse de vos statistiques, en passant par la conception de votre email.

Nous vous souhaitons une bonne lecture !

Comment créer sa liste de destinataires pour une newsletter de rentrée ?

La première étape pour réussir votre newsletter de rentrée est de créer votre liste de destinataires. Cette base de données doit respecter quelques principes si vous voulez éviter de perdre du temps :

  1. Choisir le bon format de fichier
  2. Intégrer tout le contenu nécessaire

Quel est le meilleur format de fichier ?

La première chose à vérifier lorsque vous créez votre liste de contacts est le format de fichier. Également appelé extension de fichier, il s’agit de la partie située après le point dans le nom de votre fichier. Pour bien comprendre, voici un exemple, l’extension d’un fichier Recette_gateau_chocolat.docx est docx. Dans le cadre d’un email, vous veillerez à choisir un fichier créé avec un tableur. Les deux tableurs les plus connus sont Excel de Microsoft et Sheets de Google. Il existe aussi d’autres outils tels que Calc d’Open Office ou Framacalc. Ensuite, voici trois formats qui sont les plus utilisés aujourd’hui et qui sont donc à privilégier lors de l’enregistrement de votre liste :

  • Xlsx : C’est le format le plus utilisé et le plus répandu dans le monde entier. Rendu populaire par Microsoft Excel, Xlsx est l’extension que nous vous recommandons pour permettre une compatibilité optimale avec votre logiciel de mailing.
  • Xls : Il s’agit tout simplement de l’ancienne version du format présenté précédemment, le Xlsx. Considéré obsolète, il reste néanmoins un grand classique et donc globalement compatible avec une grande majorité de solutions de newsletter modernes.
  • Csv : Ce format est différent des deux exemples précédents puisqu’il n’intègre aucune mise en forme ou aucun filtre de données. Considéré plus délicat à modifier de par son format brut, il est de moins en moins utilisé mais peut encore servir dans certains cas particuliers.

Pensez à tout le contenu dont vous pourriez avoir besoin

Passons maintenant au contenu à insérer dans votre base de données. La première information, qui est bien évidemment indispensable, est l’adresse email de vos destinataires. Néanmoins nous vous conseillons vivement d’aller au-delà en intégrant des données complémentaires sur vos destinataires. L’intérêt est double :

  1. Vous pourrez adapter le contenu de votre email pour chacun de vos contacts en effectuant une personnalisation. Concrètement, vous pourrez commencer votre newsletter de rentrée par “Bonjour Thomas”, ce qui est bien plus accrocheur qu’un simple “Bonjour”. Vous vous en doutez, dans ce cas-là vous veillerez à rajouter une colonne contenant les prénoms de vos contacts dans votre liste de destinataires.
  2. Vous pourrez également extrapoler des tendances de comportement à partir de certains critères. Pour vous aider à y voir clair, nous vous conseillons d’insérer des données telles que l’âge de vos contacts ou bien la zone géographique dans laquelle ils résident. Ainsi, une fois votre campagne email terminée, vous pourrez identifier des comportements similaires selon un critère, par exemple une tranche d’âge ou bien une localisation.

Conclusion sur votre liste de destinataires

Pour conclure sur votre base de données, nous vous conseillons de l’enregistrer dans un format classique tel que Xlsx. Ensuite, veillez à saisir toutes les données dont vous pourriez avoir besoin, cela vous fera gagner beaucoup de temps par la suite.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la gestion d’une liste de destinataires, nous vous conseillons de lire notre article Comment exploiter les listes de diffusion ?

Comment réussir la conception d’une newsletter rentrée ?

La seconde étape pour réussir votre newsletter de rentrée est la conception de votre email. Pour mener à bien cette mise en forme, nous avons identifié quatre étapes à suivre :

  1. Rédiger un objet qui donne envie
  2. Introduire avec un bon header
  3. Concevoir un joli corps de mail
  4. Conclure avec un footer adapté

Rédiger un objet qui donne envie

Le premier élément à paramétrer dans un email est son objet. Il s’agit de la ligne de texte que l’on aperçoit juste à côté de l’expéditeur lorsque l’on reçoit un email. Parfois rédigé à la va-vite, cet objet mérite une immense attention de par son importance. En effet, c’est lui qui incite un internaute à ouvrir ou non un email reçu dans sa messagerie. Vous l’aurez compris, votre but est donc de rédiger un objet pertinent et attractif pour que votre destinataire ait envie d’ouvrir votre mail, mais sans tomber dans l’excès, l’agressivité ou le mensonge. Concrètement, voici une structure d’objet qui s’avère redoutable pour avoir un excellent taux d’ouverture : Annoncer la thématique puis poser une question. Pour bien comprendre, voici quelques exemples :

  • Newsletter de rentrée : comment la réussir ?
  • Rentrée : Comment communiquer avec une newsletter ?
  • Email : sur quoi communiquer à la rentrée ?
  • etc.

Si vous voulez aller plus loin, nous vous avons préparé un dossier intitulé Comment rédiger un bon objet d’email ?

Introduire avec un bon header

Une fois votre objet rédigé, vous allez pouvoir vous lancer dans la conception de votre newsletter de rentrée, en commençant par le header, également appelé en-tête. Nous vous conseillons de débuter votre message en insérant votre logo, afin de permettre rapidement à vos lecteurs de bien vous identifier en tant qu’expéditeur. Ensuite, il est important de rappeler la thématique abordée dans votre newsletter : la rentrée ! Pour cela, vous pouvez rédiger une courte phrase, qui ne doit pas dépasser deux lignes.

Voici une précision importante : un internaute passe en moyenne une quinzaine de secondes à lire un email. C’est très court, et cela vous oblige à être extrêmement concis. Allez à l’essentiel, et surtout ne rédigez du contenu que s’il est nécessaire à la compréhension. Si un contenu n’est pas indispensable, alors ne l’intégrez pas dans votre newsletter.

Concevoir un joli corps de mail

Après l’introduction vient le corps de la newsletter, c’est la partie centrale dans laquelle vous allez pouvoir annoncer vos actualités pour cette rentrée. Ici, vous pouvez mentionner chaque information en intégrant :

  • un visuel,
  • une ou deux phrases de texte,
  • un bouton d’action.

Le visuel sera placé sur la partie gauche de l’email, tandis que la partie droite comportera le reste, c’est-à-dire la phrase de présentation suivie du bouton d’action. Ce dernier renverra vos lecteurs, lorsqu’ils cliqueront dessus, vers une page internet sur laquelle se trouve tout le reste du contenu. Il peut s’agir d’un article de votre blog, d’une publication postée sur vos réseaux sociaux ou bien sur une page d’un autre site.

Si vous souhaitez aller plus loin dans le design, allez lire notre guide Comment réussir le design d’un emailing ?

Conclure avec un footer adapté

Pour terminer votre newsletter, il vous faudra conclure avec un footer, également appelé pied de page. Ici, nous vous conseillons encore une fois de faire simple : insérez votre signature email. Ainsi, vous pourrez positionner :

  • Votre logo,
  • Votre nom et prénom,
  • Votre fonction,
  • Votre adresse mail,
  • Votre numéro de téléphone,
  • Des liens vers vos profils sur les réseaux sociaux,
  • Un lien pour permettre une prise de rendez-vous en ligne, directement dans votre agenda,
  • etc.

Conclusion sur la conception de votre newsletter

Pour terminer sur le design de votre newsletter de rentrée, nous vous conseillons de bien réfléchir à chaque partie de votre email, qu’il s’agisse de l’introduction, du corps ou de la conclusion. Si vous souhaitez gagner du temps ou si vous êtes en manque d’inspiration, utilisez un modèle parmi ceux proposés par votre logiciel d’emailing.

Newsletter de rentrée : quelles statistiques analyser ?

Vous avez envoyé votre newsletter, c’est très bien. Mais vous pensez avoir terminé ? Détrompez-vous, si vous voulez obtenir de vrais résultats avec vos campagnes email, voici une étape capitale : l’analyse des statistiques. Pour vous aider, nous avons retenu trois indicateurs pertinents :

  1. Le taux d’envoi
  2. Le taux d’ouverture
  3. Le taux de clic

Le taux d’envoi

Le taux d’envoi est la première statistique que nous avons retenue. Ce pourcentage évalue la qualité de votre base de données. Pour l’obtenir, vous devez diviser le nombre d’emails réellement envoyés par le nombre de contacts présents dans votre liste de destinataires. Imaginons un exemple dans lequel votre base de données contient 1200 contacts, mais vous constatez grâce à votre logiciel de mailing que seulement 1000 newsletters ont été envoyées. Dans ce cas, votre taux d’envoi est de 1000 / 1200, ce qui fait environ 83%.

Le taux d’ouverture

Le taux d’ouverture est très intéressant puisqu’il évalue votre capacité à donner envie à vos contacts de lire votre email, une fois ce dernier arrivé dans leur messagerie. Si vous avez bien suivi ce guide, cela passe principalement par la rédaction d’un bon objet. Pour obtenir ce taux d’ouverture, il suffit de diviser le nombre d’ouvertures par le nombre d’emails réellement envoyés. Reprenons maintenant notre exemple, en imaginant que votre campagne de rentrée ait généré 500 ouvertures. Ici, votre taux d’ouverture sera de 500 divisé par 1000, soit 50%.

Le taux de clic

La dernière statistique que nous tenons à vous présenter est le taux de clic. Cet indicateur mesure l’interactivité que vous avez réussie à instaurer grâce à votre newsletter. Pour le calculer, vous allez diviser le nombre de clics par le nombre d’emails réellement envoyés. Si l’on reprend une dernière fois notre exemple, imaginons que 300 clics aient été effectués. Alors votre taux de clic est de 300 divisé par 1000, soit 30%.

Conclusion sur les statistiques de newsletter

Si vous souhaitez exploiter parfaitement vos statistiques, ne vous contentez pas de les analyser à un instant T. Pour identifier vos réussites, regardez plutôt leur évolution entre deux campagnes.

Et pour aller encore plus loin dans les statistiques d’email, découvrez notre article Quelles sont les meilleures statistiques dans l’emailing ?

Des modèles de newsletter pour la rentrée

 Vous trouverez ci-dessous des modèles de newsletter que nous avons sélectionnés pour vous. 

Quel est le meilleur logiciel pour faire une newsletter de rentrée ?

Dans le but de vous aider à améliorer les performances de votre newsletter, il nous semble important de vous présenter de bons outils, en plus de vous guider à chaque étape. C’est pourquoi nous vous conseillons d’utiliser Sendinblue pour envoyer votre newsletter à la rentrée. En plus d’être un outil 100% français, Sendinblue est une solution accessible grâce à sa simplicité d’utilisation. Son tarif est très abordable, il existe même une version gratuite qui permet d’envoyer jusqu’à 300 emails par jour. Si vous êtes webmaster, il existe aussi des fonctionnalités pensées pour vous telles que la création de landing page et de formulaires.

Voici une vidéo présentant la newsletter de rentrée

 Newsletter rentrée : la synthèse

Pour résumer ce dossier consacré à la réalisation d’une newsletter de rentrée, voici l’essentiel à retenir. Tout d’abord pour atteindre vos objectifs, nous vous conseillons vivement de suivre la méthodologie suivante :

  1. Créer votre liste de destinataires. Pour cela vous commencerez par vous constituer une liste de contacts sur un tableur, tel que Excel faisant partie de la suite Microsoft Office ou bien Sheets de Google. Cette base de données va vivre au fil du temps, vous devrez rajouter des contacts, en supprimer quelques uns et en modifier d’autres. Pensez également à bien intégrer toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin, même celles qui ne sont pas indispensables lors de l’envoi de votre campagne newsletter. Effectivement, ces informations secondaires vous seront précieuses lorsque vous réaliserez le bilan de votre newsletter de rentrée, elles vous permettront d’extrapoler des tendances sur des groupes de contacts ayant un point commun.
  2. Prenez le temps de réaliser une superbe conception. La mise en page de votre email d’informations doit servir votre stratégie. Vous voulez vous positionner en tant qu’expert référent dans votre domaine ? Alors misez sur la sobriété. Vous souhaitez vous faire connaître ? Dans ce cas privilégiez des couleurs vives avec des visuels qui sauront attirer l’oeil de vos contacts. Si vous avez le temps et les compétences, vous pouvez créer votre newsletter de façon autonome. Mais si vous débutez dans l’emailing ou que vous manquez de temps, utilisez les templates et autres modèles mis à votre disposition. Vous n’aurez ainsi plus qu’à personnaliser le contenu avec vos textes et vos images.
  3. Une fois votre newsletter envoyée, pensez à une étape primordiale qui est encore aujourd’hui trop souvent négligée : l’analyse des statistiques. Pour cela nous vous recommandons l’analyse de trois indicateurs que sont le taux d’envoi, le taux d’ouverture et le taux de clic. Pour exploiter au mieux vos statistiques, allez plus loin en comparant leurs évolutions d’une campagne à l’autre. Ainsi, vous saurez si les changements effectués ont apporté une vraie valeur ajoutée. Si c’est le cas, vos statistiques auront grimpé.

Pour terminer, nous vous conseillons d’utiliser le logiciel Sendinblue afin de faire votre newsletter rentree. Performant, simple d’utilisation et accessible en termes de tarif, il est en ce moment le logiciel offrant le meilleur rapport qualité prix selon nous.

Newsletter rentrée : notre conclusion

Pour terminer ce dossier, il nous semble capital de vous remercier, vous, les fidèles lecteurs de notre blog. Chaque jour vous êtes de plus en plus nombreux. De plus, vos commentaires et vos messages sur les réseaux sociaux nous montrent bien que notre démarche d’accompagnement est efficace, et c’est notre plus grande satisfaction.

Quand nous nous sommes lancés dans la rédaction de ce guide sur la newsletter rentree, notre objectif était de vous accompagner à chaque étape de la réalisation de votre newsletter afin d’obtenir d’excellents résultats. Nous espérons de tout notre coeur que ce sera le cas. Pensez bien à analyser les statistiques de votre campagne email. Ces données représentent une vraie mine d’or, et elles vous permettront d’identifer les réussites réalisées d’une campagne à l’autre.

Maintenant que vous avez fini de lire cet article, peut-être avez-vous des questions en suspens, des remarques ou bien des suggestions à nous faire parvenir ? Si oui, envoyez nous votre message en remplissant notre formulaire de contact. Sachez que nos réponses sont toutes rédigées par une vraie personne, (hein Thomas). C’est pourquoi nous mettons parfois plusieurs jours à vous répondre. En ce moment, notre délai de réponse est approximativement 6 jours ouvrés. Faites preuve de patience car c’est promis, nous répondons à tout le monde !

Pour finir, si vous souhaitez approfondir vos connaissances dans le domaine de la newsletter, voici un dossier qui vous aidera à trouver le meilleur jour de la semaine ainsi que la meilleure heure de la journée pour envoyer vos emails : Quand envoyer un email ?

A bientôt sur le Blog du Digital

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *