Sélectionner une page

Comment réussir sa newsletter ?

Pour cet article  » Comment faire une newsletter qui fonctionne ? « , nous avons fait le choix de commencer par vous rappeler les grands principes d’une newsletter. Après cela nous vous expliquerons quelles sont les étapes à suivre pour faire une bonne newsletter. Enfin nous vous présenterons plusieurs logiciels d’emailing qui sont parfaits pour faire vos newsletters. Pour conclure nous vous proposons un rappel des notions les plus importantes afin de faire une newsletter efficace. Nous vous souhaitons une bonne lecture, et surtout nous espérons que ce guide vous aidera à répondre à vos besoins dans le domaine de la newsletter. Bonne lecture !

Voici une question que beaucoup de professionnels se posent : comment faire une newsletter qui fonctionne ? Et bien soyez rassuré, vous êtes au bon endroit pour trouver la réponse à cette question. Nous avons créé ce guide personnalisé afin de vous conseiller pour créer des newsletters qui fonctionnent, et qui vont rendre vos lecteurs accros à vos emailings ! 

Qu’est-ce-qu’une bonne newsletter ?

Afin de donner une définition pertinente d’une bonne newsletter, nous nous sommes posés la question entre nous, rédacteurs de ce blog. Chacun d’entre nous a donné une réponse unique, en fonction de ses besoins, de ses préférences et de ses expériences. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, cette démarche a été très fructueuse. En effet une newsletter qualifiée de bonne pour quelqu’un ne le sera pas forcément, loin de là, pour quelqu’un d’autre. Pour nous, une bonne newsletter est une newsletter qui répond au besoin préalablement défini. Il existe de nombreux cas de figure, en voici quelques uns :

  • Votre objectif est de vendre des produits ? Votre newsletter sera efficace si vos ventes ont augmenté suite à l’envoi.
  • Vous souhaitez faire connaître votre marque ? Votre emailing sera bon si de nombreux lecteurs sont allés visiter votre site web.
  • Vous souhaitez donner de l’information technique ? Votre campagne sera réussie si vos lecteurs se disent satisfaits des renseignements données.

Vous l’aurez compris, une bonne newsletter est une newsletter qui répondra à vos besoins.

Nos conseils pour faire une newsletter qui fonctionne

Même si les critères pour faire une bonne newsletter dépendent de nombreux facteurs, nous avons retenu quelques indicateurs qui vous guideront pour savoir si votre newsletter fonctionne. Les 3 critères sont la conception, le feedback et les statistiques.

1. La conception de votre newsletter, ou la forme

Le premier critère, et le plus facile à constater, est la conception de votre emailing. Il vous suffit de regarder votre message et de vous demander si cet email est, selon vous, bien conçu et agréable à lire. C’est aussi simple que ça, pourtant cette étape est presque systématiquement négligée par les professionnels de l’emailing. Pour aller plus loin, voici quelques questions que vous pouvez vous poser :

  • mon email est-il joli ?
  • y a-t-il assez de boutons, également appelés CTA pour Call To Action ?
  • Les couleurs sont-elles harmonieuses ?
  • La police de caractères est-elle bien lisible ?
  • Les visuels sont-ils assez suffisants, sans pour autant tomber dans l’excès ?

Cette liste de questions n’est bien évidemment pas exhaustive. Néanmoins en vous posant la totalité de ces questions, vous pourrez commencer à vous faire une idée de la réussite, ou non, de la conception de votre newsletter.

2. Le feedback de votre newsletter

Deuxièmement, un autre élément intéressant pour évaluer votre newsletter est d’obtenir un feedback. Un feedback est un retour d’expérience, un ensemble de réponses à des questions que vous aurez posées. Ce genre d’informations est très précieux, c’est une mine d’or pour tout communicant. Concrètement, vous pourrez envoyer un questionnaire de satisfaction aux lecteurs de votre newsletter en respectant un schéma d’interview qui peut-être le suivant :

  1. qu’est-ce qui vous plaît dans notre newsletter ?
  2. quels sont les points à améliorer ?
  3. quelles sont les évolutions que vous aimeriez voir arriver ?
  4. globalement, êtes-vous satisfait de la newsletter ?

3. Les statistiques de votre newsletter

Enfin, troisièmement, vous veillerez à consulter régulièrement les statistiques de votre newsletter : le taux d’ouverture, le taux de clics, etc. Encore mieux, saisissez-les dans un tableau pour pouvoir comparer l’évolution de vos statistiques au fil de vos newsletters. Ainsi vous pourrez aisément identifier des tendances d’évolution, et surtout vous alerter en cas de chute d’une statistique.

Voici une vidéo pour vous aider à créer une newsletter qui va cartonner ! 

Les étapes pour faire une newsletter qui fonctionne

Afin de créer une bonne newsletter, il y a toute une démarche à suivre. Cette démarche est composée de plusieurs étapes, plus ou moins longues en fonction de vos besoins. Voici les neuf grandes étapes que nous avons retenue :

1 – Construire la liste de vos destinataires

Pour commencer, si vous voulez que votre newsletter fonctionne, vous devrez préparer une liste propre de tous vos destinataires. Notre conseil ? Faites simple, par exemple un fichier excel ou google sheets. Nous vous conseillons de créer plusieurs colonnes dans votre listing avec les informations suivantes :

  • société, ou organisation,
  • nom,
  • prénom,
  • adresse email,
  • etc.

Vous pourriez penser qu’une seule donnée est nécessaire : l’adresse email. Alors il faut savoir que vous avez à la fois raison et à la fois tort. Cette donnée est certes indispensable, mais un peu plus d’informations en complément vous permettront d’analyser facilement les statistiques de votre newsletter.

Attention au format de votre listing. Aujourd’hui, la plupart des logiciels modernes de newsletter vous laissent une grande liberté quant au format de votre fichier. Xml, xls, xlsx, csv… A vous de voir. Sachez tout de même qu’il existe un format qui est devenu une norme au fil du temps de par son grand succès : il s’agit de l’incontournable fichier excel au format xls.

2 – Nommer correctement votre campagne emailing

Après avoir terminé le listing de vos destinataires, il est important de donner un nom précis à votre campagne. Le but ? Tout simplement pouvoir vous y retrouver. Effectivement cela peut sembler superflu au départ, mais quand vous ferez une ou plusieurs newsletters tous les mois, vous verrez qu’une bonne nomenclature est un réel gain de temps. Et concrètement, comment faire ? Notre conseil est de commencer par la date de création de votre newsletter, puis de finir le nom de votre campagne avec la thématique abordée. Concrètement, si vous faites une campagne en janvier, elle sera nommée comme suit : 2021.01.25 – Thématique de ma campagne. Si votre campagne est construite en février, alors elle portera ce nom : 2021.02.04 – Thématique de ma campagne.

3 – Définir l’expéditeur et la réponse

Avant de rentrer dans le détail de l’expéditeur et de la réponse, il nous paraît indispensable de vous expliquer en quoi ces éléments sont importants. Le nom ainsi que l’adresse expéditeur sont capitaux, car ce sont les deux premières choses que vos destinataires verront avant même d’ouvrir votre newsletter. La réponse est également primordiale, car c’est l’adresse email qui sera utilisée lorsque vos lecteurs cliqueront sur « répondre à ». Assurez-vous que cette adresse email est bien réelle et qu’elle est régulièrement consultée. Si ce n’était pas le cas, vous ne seriez pas en mesure de répondre aux éventuelles questions qui vous sont posées.

Vous l’aurez compris, l’adresse expéditeur joue un rôle prépondérant pour vos destinataires. Une adresse expéditeur de type « jacques@societe.fr » donnera toujours plus envie qu’une adresse générique comme on en voit encore trop souvent : « contact@societe.fr« , ou encore pire « nepasrepondre@societe.fr« .

4 – Rédiger un objet attrayant

L’objet de votre email, au même titre que l’adresse expéditeur, est un critère capital pour donner envie à vos lecteurs de consulter votre newsletter. Afin de rédiger un objet efficace, essayez de vous mettre dans la peau de vos destinataires. Qu’est-ce qui peut les intéresser et leur donner envie d’ouvrir votre précieuse newslettter ? Devez-vous plutôt résumer le contenu ou bien mettre en avant une information clé ? Nous vous conseillons de trouver un objet qui permettra à votre lecteur de trouver un sens quant à l’ouverture de votre newsletter. Concrètement, nous vous encourageons à poser une question de type  » Saviez-vous que ? ». La plupart du temps cela fonctionne, surtout si vous intégrer la thématique de votre newsletter au début de l’objet. Voici quelques exemples d’objet pour vous donner des idées :

  • Newsletter : savez-vous comment rédiger un objet efficace ?
  • 3 fausses bonnes idées qui plombent votre objet de newsletter
  • Emailing : 5 bonnes pratiques pour réussir votre objet
  • Newsletter : commettez-vous cette erreur dans votre objet ?

Pour conclure sur l’objet de votre email : c’est un élément à préparer avec beaucoup d’attention parallèlement à l’adresse expéditeur. En tout cas une chose est sûre : un bon objet et une bonne adresse expéditeur sont le combo gagnant pour obtenir un bon taux d’ouverture !

5 – Faire une belle conception de newsletter

Enfin, voici l’étape qui est souvent la plus appréciée par les designers : la conception de votre newsletter. C’est pourquoi La conception est importante car un email bien pensé donnera envie aux lecteurs d’ouvrir les newsletters que vous enverrez dans l’avenir.

Définissez votre structure

La structure de votre email est importante. Commencez par positionner votre logo puis une phrase d’introduction. Ensuite vous pouvez présenter chaque partie de votre newsletter en respectant un ordre bien défini.

Ensuite, vous choisissez le nombre de colonnes qui vont structurer votre newsletter : une, deux ou trois. Nous vous conseillons de ne pas aller au-delà de trois, auquel cas votre newsletter ne s’affichera pas correctement sur smartphone ou sur tablette.

Les visuels sont importants

Après, préparer vos visuels. Vous préférez des images issues de banques d’images ? Allez faire un tour sur Pixabay. Vous préférez les visuels épurés sous forme d’icones ? Rendez-vous sur Flaticon. Ou alors vous ne savez pas trop vers quoi vous orienter ? Direction Freepik !

Le footer, également appelé pied de page, n’est pas à négliger. Mettez-y vos coordonnées, un lien vers la page d’accueil de votre site internet ou encore des liens vers vos réseaux sociaux.

Les boutons sont capitaux ! Aussi appelés call to action, ils doivent être placés judicieusement pour donner envie aux internautes de cliquer. Le mieux, selon nous, est de placer un bouton juste après quelques lignes de texte présentant le contenu vers lequel renvoie le bouton. En procédant de la sorte, vous maximisez les chances de clics.

La police de caractères joue un rôle prépondérant dans la réussite, ou l’échec, de votre newsletter. Encore une fois, faites simple, et surtout n’allez pas utiliser une police de caractères trop travaillée ou trop originale. Faites preuve d’empathie et mettez-vous bien dans la peau de vos lecteurs. La plupart du temps ils n’ont pas beaucoup de temps à vous consacrer, alors s’ils doivent passer plusieurs secondes pour déchiffrer chacun de vos mots, soyez sûr que votre newsletter sera un échec.

Pour finir sur la conception, pensez responsive design ! Cela implique de paramétrer correctement votre newsletter afin qu’elle soit parfaitement lisible sur un smartphone ou bien sur tablette.

6 – Réaliser des tests d’envoi

Pour terminer, voici la dernière étape avant d’envoyer votre newsletter : faites des tests ! L’idéal est d’envoyer votre emailing sur plusieurs adresses avec des technologies différentes :

  • webmail : il s’agit de messageries consultables via un simple navigateur internet. Les plus répondues sont Gmail, Free ou bien Orange.
  • logiciel de messagerie : ici on parle d’emails consultés via un logiciel de messagerie tel que Outlook ou encore Thunderbird.

Votre objectif, quand vous faites des tests, est de vous rendre compte du rendu réel de votre newsletter.

7 – Diffuser votre campagne emailing

Enfin, voici venu le moment crucial tant attendu : vous allez cliquer sur le bouton « envoyer » de votre newsletter. Une dernière chose avant de diffuser votre campagne mailing, soyez vigilant sur le jour de la semaine et l’heure à laquelle vous allez envoyer votre message. Pour savoir quel est le moment qui est le plus opportun, vous pouvez consulter notre guide  » Quand envoyer un emailing ? « . En lisant ce guide vous saurez quand envoyer votre newsletter, en fonction de votre domaine d’activité.

Voici le tableau qui vous aidera pour envoyer votre newsletter au bon moment :

Activité Jour Heure
Informatique Mercredi entre 14h00 et 15h00
E-Commerce Mercredi à 10h00
Marketing et communication Mercredi à 16h00
Magasins physiques Jeudi entre 8h00 et 10h00
Hôtellerie et restauration Jeudi entre 8h00 et 10h00
Business to Business Jeudi entre 8h00 et 10h00
Associations Mardi entre 15h00 et 16h00

8 – Etudier les statistiques de votre newsletter

Vous y êtes, vous avez envoyé votre newsletter, mais votre travail n’est pas encore fini ! En effet pour faire évoluer vos emailings, allez consulter les statistiques et surtout leur évolution. Cela vous aidera à faire les bons choix. Parmi les statistiques à consulter, voici les plus pertinentes :

Le taux d’envoi

Ce chiffre correspond au nombre de destinataires que vous avez dans votre listing, divisé par le nombre d’emails envoyés. Vous allez sans doute nous dire que ce taux devrait toujours être égal à 100 ? Et vous avez, encore une fois, raison et tort en même temps. Effectivement il faut savoir que vous pouvez avoir saisi une mauvaise adresse email dans votre listing, ou alors un de vos destinataires aura fait la démarche pour se désabonner de vos newsletters. Concrètement, si vous avez 1000 destinataires et que 900 emails sont envoyés, votre taux d’envoi sera de 90%.

Le taux d’ouverture

Cette statistique est égale au nombre d’ouvertures de votre newsletter divisé par le nombre d’emails envoyés. Continuons dans notre exemple précédent : si votre newsletter est ouverte 500 fois, et que vous avez envoyé 900 emails, votre taux d’ouverture sera de 55%. Attention, il existe des cas particuliers où le taux d’ouverture peut être supérieur à 100%. Ce sera le cas si un de vos lecteurs ouvre votre email plusieurs fois. Ainsi, le nombre d’ouvertures pourra dépasser le nombre d’emails envoyés.

Taux de clic

Cette donnée correspond au nombre de clics réalisés par vos lecteurs, ramené au nombre d’emails envoyés. Pour terminer avec notre exemple : si votre newsletter génère 100 clics, et qu’elle a été envoyée 900 fois, alors votre taux de clic sera de 11%.

Heatmap

Voici une information bonus. La heatmap n’est pas véritablement une statistique à proprement parler. Néanmoins elle vous fournit une information importante : les zones de votre newsletter sur lesquels vos destinataires ont le plus cliqué.

Quel logiciel choisir pour une newsletter efficace ?

Pour faire une newsletter qui fonctionne, vous veillerez à choisir un logiciel efficace. Nous en avons retenu plusieurs, voici une présentation concise de chacun d’eux :

  • Sendinblue

    C’est le meilleur logiciel pour faire des newsletters. Son principal point fort est son accompagnement et sa réactivité en cas de souci. Une autre force de Sendinblue est d’aller loin dans le tracking de vos liens, autrement dit pour étudier vos statistiques. Testez Sendinblue !

  • Sarbacane

    Ce logiciel bénéficie d’une belle renommée, principalement car il s’agit d’un logiciel de newsletter complet. Avec lui vous pourrez tout faire : des newsletters bien évidemment, mais également des emailings classiques, des tests A/B, de l’automation avec des scénarios personnalisés. Vous pouvez même envoyer des sms ! Il vous permettra de personnaliser toutes les étapes que nous venons de vous présenter. Niveau budget il est réservé à des utilisateurs aguerris. Effectivement comptez environ 60€ par mois, soit 720€ par année. Testez Sarbacane !

  • Mailchimp

    C’est un super logiciel pour faire vos newsletters. La grande différence avec Sarbacane est qu’il existe une version totalement gratuite. Cependant vous n’aurez bien évidemment pas accès à toutes les fonctionnalités, et le logo de Mailchimp sera forcément inséré dans votre newsletter. Par ailleurs un inconvénient est qu’il n’est pas traduit en français. Il est donc à réserver aux anglophones. Testez Mailchimp !

  • Mailjet

    La réputation de Mailjet vient majoritairement de sa souplesse. En effet son éditeur de newsletter, la gestion et la segmentation des destinataires ainsi que des statistiques poussées sont les trois grandes forces de ce logiciel de newsletter. Il offre aussi la possibilité de tester pendant une durée d’un mois ses fonctionnalités. Cela peut être intéressant pour découvrir l’outil. Testez Mailjet !

Comment faire une newsletter qui fonctionne : nos conseils

Pour résumer ce guide pour réaliser une super newsletter, voici les conseils à suivre :

  1. définissez vos objectifs avant de vous lancer dans la création de votre newsletter,
  2. prenez le temps de créer votre newsletter, chaque détail est important,
  3. prêtez une attention toute particulière à ce que vos lecteurs disent,
  4. faites évoluer vos newsletters en les améliorant sans cesse et en apportant toujours plus de détails.

Comment faire une newsletter qui fonctionne ?

En conclusion, nous espérons que cet article  » Comment faire une newsletter qui fonctionne  » a répondu à vos besoins et vos questions. Vous pouvez nous contacter si vous avez des questions, des remarques ou bien des suggestions. Nous nous efforcerons de vous répondre le plus rapidement possible. Enfin, si vous êtes intéressé par le sujet des emailings, nous avons également d’autres conseils sous forme de guide comme par exemple : comment faire un emailing ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.